La gynécomastie est le développement d’une glande mammaire chez l’homme, associée à une quantité variable de tissu adipeux. Elle peut être uni- ou bilatérale. Le retentissement psychologique de cette affection est important car elle est visible et peut dans certains cas entraîner des douleurs importantes en cas d’appui (lanières de sac à dos par exemple) ou de choc.

La gynécomastie peut-être qualifiée de post-pubertaire ou d’  « essentielle » lorsqu’aucune cause n’est retrouvée, ce qui représente la majorité des cas. Toutefois, une cause médicale ou une toxicité médicamenteuse peut être responsable de cette entité. Il convient donc d’effectuer un bilan endocrinologique complet ainsi qu’un ultrason du noyau glandulaire en cas de doute, avant une intervention de correction.  

L’intervention consiste à lipoaspirer la partie adipeuse et à exciser le noyau glandulaire au travèrs d’une incision réalisée sur la partie inférieure de l’aréole. Dans certains cas, il conviendra de réduire le diamètre de l’aréole ou alors de réaliser une deuxième incision afin de pouvoir ôter l’excès cutané. La chirurgie reste actuellement le seul traitement véritablement efficace de cette affection.  

Une prise en charge assécurologique peut être demandée en cas de gynécomastie sévère et dans certaines conditions. 

 

 

Recommandations pré-opératoires: Arrêt du tabac un mois avant la chirurgie et un mois après. Arrêt des anti-inflammatoires et de l’aspirine 10 jours avant la chirurgie. Anesthésie: générale. 

Durée opératoire: 2h à 2h 30.  

Suites post-opératoires: hospitalisation de 1 à 2 nuits. Antalgiques simples. Port d’un soutien-gorge de contention sans armature 24h/24 pour un mois puis 12h/24 pour encore un mois. Pansements pour 15 jours. Hydratation bi-quotidienne des cicatrices dès retrait des pansements.  Visite médicale à 15 jours, 3 mois et un an.

Télécharger la fiche d’information SOFCPRE

Dr med Samia Guerid - Rue Caroline 1 - 1003 Lausanne - 021 311 15 29 - secretariat@dr-guerid.ch